Patrick de Montal n’a pas toujours été vigneron.

Mais il y a longtemps songé. Fortis Atque Fidelis (« Fort et Loyal ») dit la devise familiale. Vigoureux, il l’est, bravant avec foi et persévérance les tribulations de sa reconversion pour créer de toute pièce un vignoble à la hauteur de sa passion. Il fallait de l’audace pour réintroduire les vignes dans le Haut Armagnac, réinventer cette appellation méconnue et lui donner une identité propre. Dévoué à sa terre, fidèle à son rêve, il est récompensé en 2017 lorsque l’Armagnac Château Arton reçoit le Prix d’Excellence dans la catégorie Eau-de-Vie au Concours Général Agricole de Paris, une distinction inestimable, d’autant plus inestimable qu’elle est accordée pour la première fois à un Armagnac. Inspiré par Victoire, par leur amour, il a su aller au bout de son idéal et faire valoir son esprit pionnier. Il est le premier à imposer les millésimes sur les bouteilles d’Armagnac de Montal aux Etats-Unis (1982). C’est à lui aussi que l’on doit d’avoir interrompu le processus traditionnel de l’Armagnac pour exalter la Fine Blanche®, cette eau de vie d’Armagnac qui sort de l’alambic pure et cristalline (1985). Intuitif et créatif, il a su ressusciter le Haut Armagnac.

Devenir soi dans le travail de la vigne ! Voilà la trajectoire d’un homme visionnaire inspiré par la Gascogne de ses ancêtres.

  • Victoire de Montesqiou

    « Montal ! Montesquiou ! Quel héritage merveilleux ! Nos ancêtres se sont distingués tout au long de l’histoire de France ».

    En savoir plus
  • Fabrice Saramon

    Depuis 2002, Fabrice Saramon forme avec Patrick de Montal un duo unique, déterminant la signature aromatique des vins d’Arton.

    En savoir plus