Gascogne ! Le nom a traversé le temps. C’est celui d’un pays de lumière et de collines qui s’étagent, découpées par un éventail de rivières, entre les Pyrénées et la Garonne. Celui d’un pays fier, ardent, un pays d’histoire et de traditions auquel nous devons le panache de d’Artagnan. Un pays de cocagne dont la terre féconde est, depuis les Romains, une terre de vignes.

Appellation IGP Côtes de Gascogne

Longtemps, les Côtes de Gascogne furent déclarés « Vin de Pays ». Depuis 2009, ils sont IGP, « Indication Géographique Protégée », une appellation couvrant le même territoire, et le même terroir, que l’Armagnac, une région qui s’étend sur le département du Gers, l’Est des Landes et le Sud du Lot-et-Garonne.

Connue pour son eau de vie, la région Armagnac est encore largement sous-estimée pour ses vins. Pourtant, les deux tiers du vignoble armagnacais sont aujourd’hui dédiés à la production de vins de dégustation (soient 12 000 hectares). Sa production atypique – 85 % de vins blancs, 8 % de vins rosés et 7 % de vins rouges – est liée à la tradition de l’Armagnac, une eau de vie élaborée à partir d’une distillation de vins blancs régionaux.

Terroir

La région Armagnac connaît un climat tempéré favorable à l’élaboration de vins expressifs. L’humidité océanique, la douceur méditerranéenne portée par les vents d’Est et les influences continentales entraînent des hivers doux et humides et des étés chauds, souvent orageux, dont l’alternance thermique entre le jour et la nuit profite au potentiel aromatique du raisin.

La diversité des sols armagnacais signe la pluralité des vins de Côtes de Gascogne.

A l’Ouest, les sols légers du Bas Armagnac, appelés « sables fauves » (sols argilo-sablonneux), donnent un vin blanc expressif réputé pour ses arômes fruités. Moins favorables aux vins rouges, ils leur apportent cependant une fraîcheur aromatique.

Au centre, les sols de la Ténarèze, à dominante argilo-calcaire (terrefort), donnent des vins plus tanniques, gras et très aromatiques. Ils favorisent l’élaboration de vins rouges charpentés.

A l’Est, les sols argilo-calcaires du Haut Armagnac, composés de graves et de peyrusquets (calcaires frais et filtrant), sont très propices aux vins rouges et donnent des vins blancs fins et équilibrés. Dans ce vaste territoire, le moins planté des trois, les vignes demeurent confidentielles. Ravagé par le phylloxera à la fin du XIXème siècle, le vignoble est peu à peu replanté. Patrick de Montal, propriétaire récoltant du domaine d’Arton, est le premier à réintroduire les vignes sur le plateau de Lectoure en 1981.

Cépages

L’appellation Côtes de Gascogne comprend une quarantaine de cépages autorisés, des cépages du patrimoine gascon (Colombard, Ugni Blanc) ainsi que des variétés venues d’ailleurs (Manseng, Sauvignon, Merlot, Syrah, Cabernet…).

Le domaine d’Arton est un vignoble de 88 hectares planté de 8 cépages (Ugni Blanc, Colombard, Gros Manseng, Petit Manseng, Sauvignon, Syrah, Merlot, Cabernet).

Cette diversité est un parti pris audacieux qui signe la singularité de nos vins. Assemblés avec subtilité, nos différents cépages donnent à nos vins un caractère bien particulier. C’est la signature d’Arton et l’assurance, année après année, de la constance du goût qui nous distingue.

Le Colombard est un cépage régional historique que l’on retrouve aussi dans l’élaboration de l’Armagnac. Il donne un vin blanc acide et puissamment aromatique aux senteurs d’agrumes et de fruits exotiques. Le Sauvignon, introduit il y a une trentaine d’année dans la région, ajoute de la complexité à l’assemblage.

Les Mansengs, raisins à la peau épaisse qui résistent aux étés chauds du Sud-Ouest, apportent de la rondeur et de la souplesse au vin blanc sec. Vendangés tardivement, ils font d’excellents vins d’apéritif et de dessert.

Le Merlot apporte aux vins rouges d’Arton des notes de petits fruits des bois tandis que le Cabernet-Sauvignon leur confère un parfum de cassis et de pain grillé. La Syrah quant à elle exhale ses arômes de framboise, d’épices et de poivre qui enchantent le rosé d’Arton.

La signature Arton

Les vins du domaine d’Arton portent une ambition, celle d’explorer le potentiel oenologique de la région Haut Armagnac pour repositionner les Côtes de Gascogne sur l’échiquier des vins.

Notre terre jouit d’un terroir d’exception. La richesse géologique du Haut Armagnac, propice aux vins blancs comme aux vins rouges, nous permet de concilier la tradition régionale à un état d’esprit créatif pour exprimer notre terroir de façon novatrice. Préserver le savoir-faire local des blancs de Gascogne et innover. Mettre en avant les expressions uniques des rouges de Gascogne. En nous affranchissant d’une lecture trop littérale des canons gascons, nous les réinventons sur leur lieu d’origine pour porter une région, la Gascogne, et une vision, celle d’Arton.

La singularité des vins d’Arton redéfinit les territoires gustatifs des Côtes de Gascogne et impose le Haut Armagnac comme une terre d’innovation.

  • Le processus d’élaboration du vin

    Les vins du domaine d’Arton puisent leur qualité aromatique dans l’attention avec laquelle ils sont élaborés. De la vigne au chai, nos gestes répétés, jour après jour, saison après saison, avec une extrême minutie, sont le gage de l’excellence de nos vins. Notre savoir-faire artisanal permet d’exprimer de façon innovante le meilleur de notre terroir.

    En savoir plus
  • Armagnac, Cognac, Whisky, quelles sont les différences?

    L’Armagnac, le Cognac et le Whisky sont des eaux de vie élaborées par distillation puis vieillies dans des barriques. Dans la culture anglo-saxonne, on les qualifie toutes trois de « brandy ». Mais c’est là leur seule parenté.

    En savoir plus