Qu’est ce que l’Armagnac ?

L’Armagnac est une eau de vie élaborée à partir d’un vin blanc sec de Gascogne distillé dans un alambic armagnacais, puis vieilli en fût de chêne. Elle se caractérise par sa couleur ambrée. Elle est l’un des fleurons de la gastronomie gasconne, une eau de vie française exceptionnelle.

D’où provient l’Armagnac ?

L’Armagnac est une eau de vie de vin qui provient de la Gascogne, une province localisée dans le Sud-Ouest de la France, entre l’Océan Atlantique, les Pyrénées et la Garonne. Cette eau de vie est produite exclusivement dans la région Armagnac AOC.

Où se situe la région Armagnac ?

La région Armagnac, reconnue AOC pour sa production d’eau de vie depuis 1936, s’étend sur le département du Gers, l’Est des Landes et le Sud du Lot-et-Garonne. Elle se situe dans la province de la Gascogne, dans le Sud-Ouest de la France.

Qu’est ce que le Haut Armagnac ?

Le Haut Armagnac est l’une des trois sous-régions de production de l’eau de vie d’Armagnac instituées par le décret Fallières en 1909. C’est également une appellation armagnacaise reconnue AOC depuis 1936. Le Haut Armagnac se caractérise par ses sols argilo-calcaires dit peyrusquets, des sols frais et filtrants qui produisent une eau de vie légère à la saveur florale vive.

Quelles sont les différences entre le Bas Armagnac, la Ténarèze et le Haut Armagnac ?

Le Bas Armagnac, la Ténarèze et le Haut Armagnac sont les trois sous-régions de production de l’eau de vie d’Armagnac, trois terroirs à l’identité distincte qui se caractérisent par la nature de leurs sols et qui façonnent la typicité de leurs Armagnacs. Ce sont également trois appellations armagnacaises reconnues AOC depuis 1936.

A l’Ouest, le Bas Armagnac se distingue par ses sols argilo-sablonneux, légers, pauvres et acides, des sols dits « sables fauves ». On l’appelle « Armagnac Noir » car ses collines sont recouvertes de forêts de petits chênes. Il donne une eau de vie légère et fruitée.

A l’Est, le Haut Armagnac se distingue par ses sols argilo-calcaires (graves et peyrusquet) frais et filtrants. On l’appelle « Armagnac Blanc » car ses collines calcaires réfléchissent la lumière. Il donne une eau de vie légère à la saveur florale vive.

Au centre, la Ténarèze, se distingue par ses sols argilo-calcaires (terrefort). Elle doit son nom au chemin de crête Iter Caesarum (« route de César ») qui la traverse. Attribuée à Jules César, cette voie de négoce et de transhumance permettait de relier l’Océan Atlantique (Bordeaux) aux Pyrénées centrales en gardant les pieds au sec. Elle produit une eau de vie riche et corsée qui atteint sa maturité après un vieillissement prolongé.

L’appellation simple « Armagnac » désigne un assemblage de deux ou trois de ces sous-régions.

Quel est le processus de fabrication de l’Armagnac ?

Le vin blanc de Gascogne, élaboré pour la distillation, est chauffé dans un alambic armagnacais à double colonne. Le vin frais monte dans la première colonne de l’alambic, puis redescend dans la seconde où il s’écoule en passant par des plateaux. Réceptionné dans une cuve au-dessus de la chaudière, il est chauffé et libère ainsi des vapeurs qui s’élèvent et s’enrichissent des arômes du vin frais qui descend dans la colonne à plateaux. Lorsque les vapeurs arrivent à saturation, elles s’écoulent par un conduit qui serpente au coeur de la première colonne, se refroidissent et se condensent, et donnent naissance à l’Armagnac blanc. Cette eau de vie cristalline est ensuite logée dans des fûts de chêne noir de Gascogne pour vieillir. Elle se teinte de la couleur du bois et s’enrichit de ses arômes. Cette alchimie donne naissance à l’Armagnac.

Les Armagnacs du Château Arton sont distillés au plus près de la récolte, dès que le vin de distillation est prêt, pour préserver toute sa fraîcheur. Après leur distillation, ils sont vieillis avec beaucoup d’attention : la dégustation régulière est essentielle pour surveiller l’équilibre des arômes et affiner leur saveur.

Quelle sorte de brûleur utilise-t-on pour distiller l’Armagnac ?

Traditionnellement, l’alambic armagnacais fonctionnait au bois. Aujourd’hui, il fonctionne généralement au gaz, comme celui que nous utilisons. Cela nous permet d’assurer la régularité de la chauffe et ainsi de maintenir notre exigence de qualité tout au long de la distillation.

Comment l’Armagnac est-il vieilli ?

L’Armagnac est vieilli dans des fûts de chêne noir de Gascogne de 420 litres entreposés dans un chai. Au bout d’une dizaine d’années, l’Armagnac a atteint sa maturité. Il est alors assemblé ou millésimé, et mis en bouteille. Une fois sous verre, les arômes sont préservés et l’Armagnac n’évolue plus que lentement.

Les Armagnacs du Château Arton sont d’abord logés dans des fûts neufs. Ils se teintent de la couleur du bois et se nourrissent de ses tanins. Puis ils sont transférés dans des fûts plus anciens, pour ralentir l’extraction du bois et éviter qu’il ne prenne le pas sur le fruit. Au domaine d’Arton, les fûts sont entreposés dans un chai sec puis dans un chai humide, le passage d’un chai à l’autre se faisant à la dégustation. Le chai sec permet l’extraction des composants présents dans le bois et l’évaporation de l’eau. Le chai humide permet au contraire l’évaporation de l’alcool. Le vieillissement de nos Armagnacs est fait sur mesure. La dégustation régulière est essentielle pour surveiller l’équilibre des arômes et déterminer leur saveur.

Quel est le goût de l’Armagnac ?

L’Armagnac est une eau de vie d’une grande complexité aromatique.

C’est pourquoi nous ne pouvons parler à proprement dit de goût mais d’une conjonction d’arômes qui se perçoivent, dans un premier temps, au nez, puis par voie rétro-nasale, c’est-à-dire de la bouche (cavité buccale) vers le nez (épithélium olfactif). C’es alors l’occasion de découvrir l’extraordinaire palette de cette eau de vie unique et merveilleuse, une palette qui va de la poire au cacao en passant par le tilleul, le miel, le coing ou encore l’orange confite.

Quel est le meilleur Armagnac ?

Les Armagnacs du Château Arton ont remporté le Prix d’Excellence du Concours Général Agricole de Paris dans la catégorie « Eaux de Vie françaises » en 2017. Cette distinction honore notre travail dans la vigne et dans les chais et certifie notre constance dans l’Excellence. C’est la première fois de son histoire que cette récompense distingue un Armagnac.

Comment déguster l’Armagnac ?

Si l’Armagnac peut se boire en apéritif, il se déguste avant tout à la fin d’un repas, pour prolonger le plaisir d’un moment convivial. Il s’apprécie avec un café ou un cigare cubain/dominicain dont les saveurs de cacao, de miel et de poivre noir viennent exalter ses arômes.

L’Armagnac se sert sans glaçon, à température ambiante, dans un verre ballon ou un verre tulipe. Nous recommandons d’ouvrir la bouteille 20 minutes avant de la servir afin de laisser le temps aux arômes de s’ouvrir. Admirez sa robe ambrée. Respirez ses arômes. Puis gardez l’Armagnac en bouche afin de déceler les fruités, les floraux, les boisés et le rancio. La première dégustation révèle la richesse aromatique de l’eau de vie. Dans le fond de verre se trouve sa quintessence, pruneaux, épices et chocolat, une palette qui exprime toute la complexité de l’Armagnac.

Les Armagnacs du Château Arton se marient avec les desserts au chocolat, les amandes et les fruits secs, la tarte aux noix ou les macarons (café, chocolat, orange, framboise).

Château Arton La Réserve s’accorde à merveille avec une terrine d’oranges et de pamplemousse au safran.

Château Arton Millésime 2010 se marie parfaitement avec un macaron glacé à la noix de coco.

Est-ce que l’Armagnac est du Cognac ?

L’Armagnac et le Cognac sont deux eaux de vie de vin vieillies en fût de chêne et produites exclusivement en France. Toutes deux détiennent l’appellation AOC, c’est-à-dire qu’elles ne peuvent être produites en dehors de leur région éponyme. Elles se distinguent cependant par leur processus d’élaboration et par leurs saveurs. L’Armagnac conserve un caractère authentique, traditionnel et artisanal qui en fait un produit d’exception.

Quelles sont les différences entre l’Armagnac et le Cognac ?

L’Armagnac et le Cognac sont des eaux de vie de vin françaises vieillies en fût de chêne qui détiennent chacune une appellation AOC.

L’Armagnac est produit dans le Sud-Ouest de la France (le département du Gers, l’Est des Landes et le Sud du Lot-et-Garonne) alors que le Cognac est produit 300km plus au Nord (Charente, Charente-Maritime, une partie de la Dordogne et des Deux-Sèvres).

Les terroirs se distinguent par leurs sols et leur climat, signant la typicité de leurs eaux de vie. Le sol cognaçais est principalement calcaire, alors que le sol armagnacais est sablonneux, argilo-silicieux et argilo-calcaire. La région Armagnac connaît un climat continental alors que la région Cognac connaît un climat plus océanique.

Le Cognac est élaboré à partir du cépage Ugni Blanc uniquement alors que l’Armagnac est élaboré à partir de 10 différents cépages, dont l’Ugni Blanc. La diversité des cépages autorisés par le décret de l’AOC Armagnac est due à la tradition viticole de la région qui produit également des vins de dégustation. La région de Cognac ne produit que du vin destiné à la distillation.

L’alambic utilisé pour la distillation du Cognac se distingue de celui utilisé pour l’Armagnac (voir plus haut pour la définition de l’alambic armagnacais). L’alambic cognaçais ou « charentais » est un alambic basique en cuivre dit « à repasse » (double chauffe) : l’alcool est distillé deux fois et l’eau de vie sort plus chargée en alcool.

Après distillation, l’Armagnac titre à 54° alors que l’eau de vie de Cognac titre à 72°. L’évaporation de l’alcool pendant le vieillissement permet à l’Armagnac d’atteindre ses 40-45° à la vente. Son vieillissement le rattache à la culture du vin et le distingue des autres eaux de vie. Comme le vin, l’Armagnac peut être millésimé pour refléter l’historique de l’année. Le Cognac est quant à lui progressivement dilué avec de l’eau distillée pour atteindre ses 40-45° à la vente. L’eau de vie, « brûlée » par l’alcool, ne peut évoluer.

L’Armagnac et le Cognac ont deux trajectoires historiques singulières qui influent sur leur renommée actuelle. L’Armagnac s’est développé sur un modèle de consommation française. Sa production artisanale plus confidentielle perpétue un savoir-faire ancestral. Le Cognac a été conçu pour un marché d’exportation vers les Pays-bas et l’Angleterre.

Quelle est la plus ancienne eau de vie française ?

L’Armagnac est la plus ancienne eau de vie française. Sa production est attestée depuis 1310 dans l’ouvrage « Livre très utile pour garder la santé et rester en bonne forme » conservé à la bibliothèque du Vatican. Son auteur, Vital Dufour, prieur de la ville d’Eauze,  y vante les mérites de cette eau de vie connue sous le nom d’« aygue ardente ». Elle était alors un remède d’apothicaire. Avec le temps, elle devient une boisson que l’on apprécie pour ses qualités gustatives. Cette eau de vie précieuse est depuis toujours élaborée en marge de la production vinicole de la région.

Qu’est ce que la Blanche d’Armagnac ?

La Blanche d’Armagnac est une eau de vie d’Armagnac mise en bouteille sans avoir vieilli sous bois.

Comme l’Armagnac, elle est issue de la distillation d’un vin blanc sec de Gascogne. A la sortie de l’alambic, l’eau de vie cristalline, que l’on dit blanche, est aérée dans un contenant inerte pendant 3 mois au moins. Son degré d’alcool est progressivement abaissé de 54° à 45° par dilution (ajout d’eau distillée) pour mettre en valeur ses arômes fruités et floraux et sa rondeur en bouche.

En 2005, la Blanche d’Armagnac obtient l’AOC auprès de l’INAO grâce à la détermination de Patrick de Montal. C’est la plus jeune des AOC françaises dans l’univers des spiritueux.

Qu’est ce que la Fine Blanche® ?

La Fine Blanche® est une création originale de Patrick de Montal et François de Ganay. Elle est la blanche d’Armagnac du Château Arton, l’eau de vie blanche originelle qui allie la délicatesse de son nez fruité à la pureté cristalline de sa robe.

En effet, en 1985, Patrick de Montal et François de Ganay, les parrains de l’Armagnac blanc, rompent avec la tradition et interrompent le processus classique de la fabrication de l’Armagnac pour faire de l’eau de vie fraîchement distillée un produit d’exception. Ils la commercialisent pour la première fois en 1986. En 2005 elle obtient l’AOC auprès de l’INAO sous le titre « Blanche d’Armagnac ».

Comment déguster la Fine Blanche® ?

La Fine Blanche® se déguste glacée au givre. Délicieuse en apéritif, elle se marie aussi avec le poisson fumé ou mariné (saumon), le caviar et le roquefort. Servie avec le dessert, elle s’accorde à merveille avec un sorbet ou un dessert chocolaté. Elle se savoure après le repas avec le café, comme une eau de vie de fruits. Elle est également délicieuse servie en cocktail.

La Fine Blanche® s’accorde à merveille avec un granité de poires à la pointe safranée ou un dessert de figues rôties au miel et crumble aux épices.

Qu’est-ce qu’un vin Côte de Gascogne ?

Les vins de Côte de Gascogne sont des vins français de dégustation d’Indication Géographique Protégée (IGP), une appellation couvrant un terroir du Sud-Ouest de la France qui englobe l’Armagnac AOC (Appellation d’Origine Contrôlée). L’aire autorisée de production s’étend sur le département du Gers, l’Est des Landes et le Sud du Lot-et-Garonne.
Pour élaborer les vins de Côtes de Gascogne, une quarantaine de cépages est autorisée. Les vignerons des Côtes de Gascogne produisent une large majorité de vins blancs secs, une spécificité qui trouve ses origines dans la tradition vinicole de la région.

Qu’est-ce que l’eau de vie ?

L’eau de vie est une boisson alcoolisée extraite par distillation de produits fermentés tels que vins, cidres, marcs, canne à sucre, céréales, fruits, riz etc… Le terme, emprunté aux alchimistes, vient du latin « aquae vitae » : l’eau qui redonne la vie. Au Moyen Age, l’eau de vie était prisée pour ses vertus médicales (antiseptique).

Les eaux de vie françaises les plus connues sont l’Armagnac et le Cognac (eaux de vie de vin), le Calvados (eau de vie de cidre) et les eaux de vie de fruits.

Qu’est-ce que l’eau de vie de fruits ?

L’eau de vie de fruits est élaborée à partir d’une macération ou d’une fermentation de fruits distillée, c’est-à-dire chauffée dans un alambic, puis vieillie.

Pendant plusieurs semaines, les fruits sont fermentés ou sont plongés dans une eau de vie neutre pour macérer. Le jus est ensuite distillé dans un alambic pour en extraire les arômes. Certaines eaux de vie, comme la prune, sont vieillies.

Comment fabrique-t-on l’eau de vie de fruits ?

Les fruits sont mis à macérer dans un fût. Les levures transforment les sucres naturellement présents dans les fruits en alcool. Le jus en ensuite distillé afin de concentrer la puissance des arômes. Ainsi naît l’eau de vie de fruits.

Que signifie l’appellation « Château » ?

L’appellation « Château » que l’on retrouve sur les bouteilles de nos Armagnacs signifie que nos Armagnacs sont tous et exclusivement issus des raisins élevés et récoltés sur notre propriété viticole, ces raisins étant vinifiés puis distillés, vieillis et mis en bouteille sur notre exploitation. L’appellation fait référence à la production d’un « propriétaire récoltant », soit un viticulteur indépendant qui cultive lui-même les raisins à partir desquels il produit son vin de distillation et élève son Armagnac. Le propriétaire récoltant détient un numéro d’exploitant qui le distingue du négoce et des vignerons adhérant à une Coopérative Agricole.

L’appellation « Château » ne peut être utilisée que pour une production bénéficiant d’une AOC.

Que signifie l’appellation « Domaine » ?

L’appellation « Domaine » que l’on retrouve sur les bouteilles de nos vins signifie que nos vins sont tous et exclusivement issus des raisins élevés et récoltés sur notre propriété viticole, ces raisins étant vinifiés puis vieillis et mis en bouteille sur notre exploitation. L’appellation fait référence à la production d’un « propriétaire récoltant », soit un viticulteur indépendant qui cultive lui-même les raisins à partir desquels il produit son vin. Le propriétaire récoltant détient un numéro d’exploitant qui le distingue du négoce et des vignerons adhérant à une Coopérative Agricole.

L’appellation « Domaine » est utilisée pour les productions qui ne bénéficient pas d’une AOC.

Que signifie l’appellation AOP ?

AOP ou « Appellation d’Origine Protégée » est une appellation issue d’une politique européenne de valorisation des produits agricoles initiée par la France. Cette appellation, née en 1992, distingue un produit agricole dont toutes les étapes de fabrication sont réalisées selon un savoir-faire reconnu et dans une aire géographique définie. La notion de terroir, qui allie une région à un savoir-faire humain, est fondamentale.

Que signifie l’appellation AOC ?

AOC ou « Appellation d’Origine Contrôlée » est une appellation issue d’une politique française de valorisation des produits agricoles. Cette appellation, née en 1935, distingue un produit agricole dont toutes les étapes de fabrication sont réalisées selon un savoir-faire reconnu et dans une aire géographique française définie. La notion de terroir, qui allie une région à un savoir-faire humain, est fondamentale. Cette appellation, créée pour défendre le marché du vin et des eaux de vie, est ouvert à l’ensemble des produits agricoles en 1990.

Que signifie l’appellation IGP ?

IGP ou « Indication Géographique Protégée » est une appellation issue d’une politique européenne de valorisation des produits agricoles. Cette appellation, née en 1992, distingue un produit agricole dont la qualité et la réputation sont liées à son origine géographique. Une étape au moins de la transformation du produit doit avoir lieu dans cette zone géographique. La notion de terroir, qui allie une région à un savoir-faire humain, est fondamentale.